Retour au sommaire

EMISSIONS 2003 / 2004

ETIENNE CHARRY /1er avril 04  Génie bricolo chanteur

Etienne CHARRY, comme Peter Pan, est resté un enfant, refusant de rentrer dans un rang, celui de la chanson française avec ses traditions « qui sentent déjà la mort » comme il le dit. Toujours prêt à tout remettre en question, y compris sa propre musique, il est sans conteste, l’artiste français le plus innovateur des 15 dernières années. Durant cette interview on évoquera ses débuts au sein de Oui Oui, sa rencontre avec Bertrand BURGALAT, de sa vision sur la « consommation » de la musique en général, de sa conception d’une musique « par couches », de ses futurs projets, ainsi que de son expo-écoute « trous d’eau ».

 

http://www.tricatel.com/

 GORDON SANCHEZ +ITV PHOENIX  / 13 mai 04 Chanson en tongue + pop soul

Une émission très intense puisqu il s’agissait du report de ma première interview avec les Phoenix (Branco et Christian) dont le dernier Alphabetical est très ambitieux musicalement, mélange d’influences R n'B et pop… L'émission s'achève avec un live des Gordon SANCHEZ. Une musique à écouter les doigts de pieds en éventail, allongé dans l’herbe, et si possible en chemise à fleur. On pense à Tryo (sans le coté « revendicatif »). Encore merci à Manu, Benjamin et Alexi (le trompettiste à la bouche !). Ne ratez pas la fin de l’émission ou une fanfare de rue à pénétré les studios pour jouer du Chostakovitch… Complètement surréaliste !

http://gordonsanchez.free.fr/

 

ARNAUD FLEURENT DIDIER + LOS CHICROS / 15 janv 04

          

Un album qui est un véritable pavé lancé dans la marre de la chanson française de 2004, et qui pose la question : « Peut-on encore être artiste en 2004 ? Peut-on vivre de sa musique, et tout simplement exister ? »

A travers son autoportrait, Arnaud dresse celui d’une génération qui se cherche et d'une « industrie » musicale de plus en plus éloignée de notre quotidien. Arnaud est de plus un garçon modeste, qui n’a pas hésité à laisser une partie de son temps d’antenne à ses amis Mathieu et Philippe de Los Chicros pour qu’ils puissent présenter leur dernière production « Back in the Wild », le e.p.

Je ne saurais trop vous conseiller la compil I Hear Voices de Record Makers sur lequel on retrouve Arnaud (sous le pseudo « Notre Dame »), Los Chicros, Thomas WINTER et Bogue, ainsi qu’un de mes coups de cœur : le groupe Hypnolove (sorte de Daft Punk qui chanterait en brésilien !!!

Site perso         http://www.emaderton.com/pjhea/    et le site du label frenchtouche          http://www.frenchtouche.com/

 

 

BABAMARS 24 juin 04 session acoustique / YEYE 17 juin 04  Electropop

Deux semaines consacrées à la fine fleur de l’électropop française.

David et Fabrice aka les YEYE sont venus spécialement de Rouen pour nous présenter Two Brains for Feet un album qui donne la pêche, avec une pléiade d’invités (Shivika des Papas Fritas, Xavier des TAHITI 80-solidarité rouennaise oblige !-, Zimpala et Mouloud). La semaine suivante, je recevais BABAMARS débarqués de Montpellier, qui nous offre un album nourri d’influences diverses (de Joe DASSIN aux Beastie Boys !). Une palme spéciale à cette pochette complètement décalée avec ses chats aux regards vides et qui traduit bien le second degré de leur musique !

SPECIAL GOOM  / JEan PHILIPPE TALAGA ( le boss)  + CYANN AND BEN  electro

Jean-Philippe TALAGA est venu nous rendre visite en compagnie de Cyann and Ben, auteurs du splendide Happy Like an Autumn Tree, pour nous parler du label le plus innovant à l’heure actuelle. Aux croisements de la musique électronique (l’« intelligent techno » initiée par le label Warp), le hip hop, ou les chansons mélancoliques de Cyann and Ben, Gooom tisse une toile aux composantes variées et ne semble pas encore prêt à publier un mauvais disque. Plongez-vous sans aucune retenue dans leurs dernières cargaisons (ABSTRACKT KEAL AGRAM, PURPLE CONFUSION, M83...)

Label Gooom ! http://jeanphilippe.talaga.free.fr/ un vieux site qui s’arête à la référence 016 du label mais on peut voir les pochettes des premières signatures.

http://www.gooom.com/  ha, c est mieux !

HELENA NOGUERRA /27 mai 04 Chanteuse de charme

Une rencontre avec Helena, ça ne se refuse pas ! Helena ne se contente pas d’être une très belle femme, d’avoir comme partenaire une des plus belles plumes de la chanson française (Sire Katerine) et d’être la soeur de la sous estimée Lio : elle a également un vrai talent. Helena, qui semble avoir eue une fée bienveillante autour de son berceau inonde son entourage de positif. et c est aussi pour ça qu’on l’aime !

Je lui avait fait une petite surprise en recevant Olivier LIBAUX, avec qui elle a enregistré « L’héroïne au bain », un conte musical un peu spécial où il est question de meurtre, d’anthropophagie… Une sorte de Voyage de Marie-Rose... mais en plus trash !

 

LOS CHICROS  29 avril 04 /session live  Pop

Une stupéfiante session où Los Chicros sont arrivés armés de 4 synthétiseurs analogiques, ce qui donne une couleur particulière à leurs compositions. Ensuite, ils ont programmé leur playlists (un titre chacun), composées essentiellement de projets parallèles des principaux musiciens (les malins !!). On se souviendra du très funk « Housse de raquette », concept qui semble avoir été trouvé un soir de beuverie, morceau ultra fédérateur qui pourrait remporter un joli succès dans le hit machine de Charly et Lulu… (Et je suis sérieux).

 JON SMITH  22 avril 04 /session acoustique Chanteur

Jon et Déborah nous ont concocté un formidable « best of » hautement recommandable. Notre Miossec parigot-bordelais plongé dans les sixties, accompagné de son égérie Déborah (sorte de Françoise HARDY outre-atlantique), est venu nous rendre visite dans les locaux d’Aligre pour un bien bel acoustique comme on aimerait en entendre plus souvent. Jon a beaucoup d’humour et joue à fond la carte de la proximité avec son public (cf le livret du disque).

http://www.raspage.com/deborahandjon/

 

 KENYON 6 mai 04 /session acoustique  Songwriter

Pierre LAPLACE n’en est pas à son premier projet, il a fait partie de Vera CLOUZOT dans les années 90. Ici armé de sa simple guitare, il nous a délivré un set acoustique d’une dizaine de titres, enchaînant de petites perles de songwriting à la simplicité et l’efficacité de grands classiques qui semblent pourtant avoir échappé aux oreilles des patrons de labels. L’album de Kenyon n'a toujours pas trouvé de distributeur.

  kenyon.hinah.com

ROB / 15 avril 04       pop frenchtouchante

Quelle sympathique rencontre que celle de Rob, compagnon de route de Sébastien TELLIER et Phoenix, et dont le talent mériterait tout autant de reconnaissance que ces derniers. Voilà un p’tit jeune -26 ans- qui a pu signer deux albums chez Source, qui s’est fait remercier suite au faible résultat du second Satyred Love, et qui n’en reste pas moins très philosophe. « La vie est longue » m'a-t-il dit à plusieurs reprise. C’est passionné de musique, beaucoup plus éclectique que le cercle « french touch » ou celui du « rock indé ». Son prochain album sera entièrement en français. Il ne nous reste plus qu’à souhaiter qu’on puisse l’entendre le plus vite possible !

HOPPER / 8 avril 04  Rock indé

Voila un groupe qui risque de faire parler de lui dans les mois à venir. Hopper ne se contente pas d’être une formation qui a su assimiler très intelligemment les influences noisy pop des années 90, elle y insuffle beaucoup d'âme et déstructure ses chansons pop pour les rendre encore plus surprenantes !!  A Tea With D. est une pure merveille réalisée dans les studio angevins de Iain BURGESS (Sloy, les Thugs…). Un son énorme et un batteur qui s'acharne sur ses fûts comme Keith MOON en son temps ! Une musique teintée de rage, de mélancolie, et d'espoir aussi, comme me l'a souligné Dorothée.

 

leur site perso:  wearehopper.free.fr    le jeune label ethylen :  www.ethylenrecords.com

Les VEGOMATICS session acoustique /25 mars 04 Electrosurf

Thierry LOOS est une sorte de Tarentino musical, la tête pleine de milles projets. Sa musique est comme lui, elle a tendance à partir dans tous les sens et nous surprend à chaque instant.

Les Vegomatics est un groupe électro-surf-rock palpitant qui défonce un bon paquet d’à-priori : impossible de rester insensible à cet album qui enchaîne les perles de manière totalement décomplexée. Thierry et sa bande nous ont gratifié d’une version live totalement inédite de « French Up Song » leur « hymne » (oui, oui, on peut parfois être chauvin !) avec un démarrage improvisé très amusant. Reportez-vous aussi sur la rubrique des Surfin Robots un peu plus bas... c’est le même géniteur !

http://www.vegomatic.com/

 

AS DRAGON / 18 mars 04

Quel bonheur que de rencontrer Michael GARCON, claviers, et David FORGIONNE, le bassiste de la « mythique » formation de Tricatel. Le groupe semble plus que jamais tourné vers l'avenir, (un nouvel album en préparation). Mais comme il s’agissait de ma première rencontre avec eux, on a tout de même abordé « l’histoire » du groupe (à savoir les débuts comme accompagnateurs de Michel HOUELLEBECQ), des remix de Michael (écoutez donc LA version Electro de One Two Three Four Boys ! Stupéfiant !) Et surtout foncez les voir sur scène pour vous prendre une énorme claque sonique… sur les fesses puisque l’album s’appelle « spanked » !

On en profite pour souhaiter une longue vie et un joyeux anniversaire au label Tricatel qui fête ses dix ans !!

http://okbertrand.free.fr/  site « historique » sur Bertrand BURGALAT et son label.

 

 

WRIGGLES / playlist  11 mars 04

C’est Christophe GENDREAU et Fred VOLOVITCH qui se prêtent au jeu de l’interview et de la playlist (ils ont choisi Loïc LANTOINE, entre 2 et 3 -excellente formation funk, et leurs potes des Joyeux Urbains). On a parlé de leur concours de remix, l'évolution du groupe (qui a démarré au café théâtre), les problèmes des intermittents. Plus ouverts et inspirés que jamais, il achevaient les répétitions de leur nouveau spectacle (avec seulement quatre ou cinq anciens titres...).

Insert téléphonique de Dimitri,un chanteur liégeois dans la lignée de Arno, en début d’émission.

http://www.leswriggles.com/

 

ELISTA / playlist  4 mars 04

Thomas, Benjamin et François, les 3 membres -potes d'enfances- et fondateurs du groupe sont venu nous rendre une petite visite avant leur passage à la Maroquinerie pour une playlist plutôt éclectique et de premier choix (Scissor Sisters, Cody Chestnutt, Dominique Q, Birkin, Ministère Amer…)

La musique des Elista prend une couleur plus énergique et chaleureuse sur scène ou le plaisir des membres de jouer et l’envie de communiquer avec le public est totale. C'est aussi la première fois que je vois une manager autant hystérique à un concert !

http://www.elista.fr.st/

 

DAVID TETARD session live / 29 janv 04

David est venu de manière très spontanée avec ses musiciens qui sont tous des copains. Il s'inscrit dans la tradition des songwriters pop-rock anglosaxons. A travers l’apparente légèreté de ses mélodies, on sent poindre un soupçon de mélancolie.

Son thème de prédilection : le désir,  l'amour avec ses hauts et ses bas. Un énorme coup de cœur pour un personnage très attachant ! Son album est dispo sur son site http://david.tetard.free.fr/

 

 

JEAN LUC LE TENIA session acoustique / fev 04

Juste avant son passage a la flèche d'or ,Jean-Luc vient me rendre une petite visite avec sa guitare, et confirme ce qui était jusqu à présent latent dans son premier opus " le plus grand chanteur français du monde" : il n est pas qu un simple agitateur de la chanson française mais un véritable auteur qui nous livre a brut ses émotions, au jour le jour..

Achetez donc sa dernière k7 dispo uniquement sur son site, qui recèle de perles très courtes, instantanées, déjantées et parfois très sensibles..Tous les matins.   http://teniadiary.free.fr/

 

SYLVAIN CHAUVEAU session live + M83 report / 19 fev 04

Sylvain CHAUVEAU partage sa passion musicale au travers de trois projets : électro avec Micro Mega, postrock avec Arca et néo-classique sous son propre nom. Une de ses prestations live m’a convaincu de l’inviter dans mon émission.

A l’aide d’une guitare et de pédales d’effets, il nous embarque dans un univers sonore mélancolique et réveur. Sur disque, il pratique également les cordes et le piano et son travail tient autant de SATIE que de Brian ENO avec Fripp ou Gavin BRYARS. Durant sa session live, il nous offre un sublime inédit à la mémoire de son ami Bixente (aka BXT).

Concernant l'interview des m83, je dirai juste qu’ils s’expriment beaucoup mieux sur scène qu’en interview (leur prestation à la Maroquinerie fut très intense !).

 

une page pour Sylvain Chauveau    http://scnet.free.fr/

SAVEL report + LES SZGABOONISTES session live / 12 fev 04

                                      

Diffusion d’un reportage sur Yann SAVEL. Le moment semble opportun pour que son talent sorte -enfin- de l’ombre !!

Il faut dire que le garçon est plutôt discret, une sorte de croisement entre Barbara, Dick ANNEGARN et Dominique A (avec pas mal d’irrésistible côté second degré nantais). Notre entretien a essentiellement porté sur l'évolution de son style au fil des albums (du minimalisme voix-guitare aux « arrangements » les plus divers d’aujourd’hui : samples de cithare, vibraphone etc…

Plongez-vous dans ses albums (distribués par 13bis), ils recèlent de petites perles pop qui ne tarderont pas à devenir des classiques.

L'émission s’achève sur un live en direct absolu et ébouriffant des Szgaboonistes (si Django avait été punk, il aurait joué chez eux !)

http://www.szgaboonistes.org/

LES FATALS PICARDS cession acoustique / 5 fev 04

 

Yvan, lui aussi est un habitué de l’émission, il n’avait pas hésité une seule seconde à venir me rendre visite une première fois en juin dernier, alors que l’émission n'était pas encore vraiment installée. Il nous a offert cette fois une session acoustique avec un inédit qui donnera son nom au prochain album, le très ragga Picardia Independenzia.

Allez faire un tour sur le site des Fatals, c’est le plus drôle du net et ça vous donnera une assez juste idée de l’humour qui se dégagent de leurs chansons.

http://www.fatalspicards.com/default.htm

 

JIM MURPLE MEMORIAL / 27 janv 04  Ska roots fifties

Romain (c’est lui qui se colle la promo de son groupe à lui tout seul !) est un vrai passionné de musique et de son. Juste avant son passage à la Cigale, il me parle avec sa gouaille et son franc-parler de l’enregistrement du dernier disque au son très « fifties ». Désireux de faire évoluer et professionnaliser leur musique, les Jim Murple ont réussi à signer sur un gros label (Pias) sans se compromettre. Mieux : en cultivant encore davantage leur son roots « à l' ancienne ».

Ecoutez Let's Spend Some Love et vous m’en direz des nouvelles ! http://jimmurple.free.fr/

 

CORBIER vs RIEN / 20 janv 04 Chansonnier

La légende de Corbier rencontre l’amicale underground !!

Venus enregistrer une émission juste avant, les grenoblois de Rien se sont vus proposer de rester pour l’émission en direct afin de rencontrer l’idole de leur enfance (là je m’avance peut être !). Un clash temporel et culturel unique dans les annales de la radio ! Corbier  a bien entendu joué quelques titres en live et en direct absolu !

Deux jours plus tard, il se produisait au Roxyz, un bar de nuit à deux pas de la radio, où il a enflammé la salle avec ses chansons tantôt parodiques, tantôt politiques, tantôt personnelles, mais en tout cas toujours beaucoup plus subtiles que ce à quoi on aurait pu s'attendre Faites donc un tour sur son site, ébauche de ses futures mémoires.

http://www.francoiscorbier.com/  

RIEN dj set / 22 janv 04 Pink floyderie

Rien qui, l’air de rien (forcément),  aura déjà participé à trois émissions de Par ici la sortie… Ce collectif -sorte d’amicale culturelle underground comme il a dû en exister des flopées dans les années 70- peut prendre différentes formes : une émission de radio (sur Radio Campus Grenoble), des performers, des sketches « monthy pithonesques », des concerts-happening…

Yugo et Zoa étaient venus nous voir juste avant leur prestation -qui fut mémorable- au Glaz Art à l’occasion du nouvel an chinois où ils exécutèrent une pièce instrumentale sur un montage de films asiatiques d’une vingtaine de minutes. La combinaison image-son était saisissante !

Si vous êtes trop jeune pour avoir pu vous prendre une claque sur Pink Floyd, écoutez Requiem pour les baroqueux, un grand disque d’avant-garde pop actuel !

 

http://labelundimanche.free.fr/index2.htm

AIWA session live / dec 04 Electro dub arabic

Naufalle et Wamid sont venus nous rendre visite pour une formidable cession live (avec quand même quelques boucles enregistrée…)

Ces jeunes rennais d’origine irakienne nous démontre qu’on peut mélanger intelligemment drum n bass, dub et musique traditionnelle arabe. Un pont entre des cultures qui doivent s’enrichir mutuellement et un véritable symbole quand on pense à la situation internationale actuelle. On attend la suite avec impatience.

http://www.aiwa.fr.fm/

LES AMIS DE TA FEMME   Négresses noires

Adieu contrebassine et guitare sèche ! Les Amis de ta femme cogitent pendant deux ans, s'enferment en studio et invitent une trentaine de leurs potes musiciens (Blankass, Escrocs, Suprêmes Dindes etc..) a participer à un album hommage aux chants révolutionnaires de la Commune à nos jours. Résultat : des orchestrations rockabilly, reggae, meringué, rock, java pour servir des chants qui méritaient un véritable écho populaire.

http://www.lesamisdtafemme.com/index.html

NICO PATOU session live / 13 nov 03   Naïf singer

Patou compose des chansons simples et « évidentes » qui sonnent déjà comme de grands classiques ! Sa démo, qu’il a réalisé pratiquement seul (avec quelques interventions notamment de la chanteuse Pam) démontre ses talents d’« arrangeur-bricoleur » !

J’ai immédiatement craqué pour son personnage naïf, positif, qui dénote avec tous les chanteurs désabusés qui infestent le paysage de la chanson française .

 http://www.nicopatou.com/

A  

EXTRA EXTRA cession acoustique / 6 nov 03  Electropop

Ce disque m’est arrivé presque par hasard et une écoute a suffit pour comprendre qu’il s’agit d’une véritable bombe !!

Venu du circuit rock alternatif, Olivier RODRIGUEZ a créé une techno « pop » teintée de funk et de hip hop à la manière du Tom Tom Club des années 80. Groupe de potes, les Extra Extra ont également une conscience politique (« We’re Not That Stupid » est directement adressé à Bush et à tous ceux qui veulent nous faire gober n’importe quoi), ce qui est assez rare dans le milieu électro-pop.

Ce soir là, les Extra Extra nous ont aussi prouvés qu’ils sont par ailleurs d’excellents songwriters, en nous offrant deux versions acoustiques inédites en direct absolu de « 30 Bucks And Our Dreams » et « All Alone », cessions qui s’échangeront à prix d’or dans quelques années...

Petite précision également : le « petit doigt dans la bouche » n'est absolument pas une « pose » de Lena, la chanteuse sur la pochette du disque. Je l’ai vue reproduire ce tic plusieurs fois pendant l’interview !

http://www.extraextra.freesurf.fr/

GUSTAVE PARKING / 30 oct 03  Chanteur comique

Je suis un fan forcené de Gustave depuis très très longtemps, et sa tentative de pousser la chansonnette -pour la bonne cause !- était vraiment l’occasion unique de rencontrer ce grand philosophe anticonformiste (mon émission est musicale je rappelle !).

Gustave est vraiment le mec sympa tel qu’on peut le supposer à travers son œuvre (oui, j’ai dit œuvre !). Il est arrivé avec des gâteaux et on a continué à papoter pas mal après l’émission du sort des intermittents, de musique, etc.. Il m’a offert le CD single collector de « J’osais Bové ». Je me suis empressé de lui suggérer de me le dédicacer pour qu’il soit « encore plus collector ! » (c’est pourtant pas trop mon truc les autographes)… Il a signé « A ludo, un rigolo » !

Se faire traiter de rigolo, par Gustave , c'est plutôt un joli compliment, non ?  http://www.gustaveparking.com/

 

JAVA / 23 oct 03  Rap musette

Après un premier album Hawai qui imposa définitivement son rap-musette, Java se devait d’évoluer, et force est de constater qu’ils ont très bien relevé le défi : le groupe s’est séparé en deux pour faire la promo. Je me suis donc retrouvé avec Fixi et Alexi (respectivement accordéon-claviers et session rythmique du groupe). J’ai donc laissé tomber mes questions sur les allitérations et les références littéraires pour me concentrer sur les nouvelles orientations musicales du groupe (de « vraies » chansons, intervention de musiciens brésiliens etc…) Un album très travaillé, un peu « work in progress » pas complètement fini donc, mais c’est ce qui -du coup- lui confère aussi une certaine fraîcheur.

http://www.javasite.net/

WILD KONGO BROS / 16 oct 03  Afro punk

Les Wild Kongo Bros ont « inventé » l'Afropunk. L'Afropunk, c’est quoi ? L’Afropunk, ça veux bien dire ce que ça veux dire. L’Afropunk, ça peut se consommer sur disque, mais l’Afropunk c’est encore mieux sur scène et surtout, si je supprime toutes les fois où les Wild Kongo Bros prononcent Afropunk dans l’interview, il reste a peu près 23 minutes d’émission !

Trève de plaisanteries, passez les voir (souvent à l’Olympic Café, rue Leon, 18ème), ça mérite bien plus que le détour. 

 

 

BASTIEN LALLEMANT / 9 oct 03 Brassens en herbe

 

C’était la toute première de la nouvelle formule de « Par ici la sortie », enfin stabilisée après quelques petits changements d’horaires. Bastien est venu nous présenter Les premiers instants, cela ne pouvait décidément pas mieux tomber.

Une émission qui s’achève sur un phoner de Jacqueline BONJON des Suprêmes Dindes, qui viennent -selon ses dires- de découvrir leur pouvoir de faire prendre conscience à leur public des problèmes politiques qui nous entourent et ça risque de s’en ressentir sur la prochaine production du groupe.

Allez les filles, on est avec vous !!!

Le site des Sûprèmes Dindes http://www.supremesdindes.com/

 

SURFIN ROBOTS / sept 03  Electrosurf

Mélanger Kraftwerk, Dick DALE et les Beach Boys…. Voilà à quoi ressemble la musique des Surfin Robots !

En fait derrière ce faux-groupe se cache Thierry LOOS, musicien-producteur-arrangeur de génie, une sorte de mi-Tarentino mi-Spector qui a mille projets tous plus originaux et déjantés les uns que les autres ! On lui doit notamment « Theme for a continuous connection » -soit un album réunissant une trentaine de versions d’un même thème- ou encore son groupe électrosurf rock les Vegomatic.

Pour finir, monsieur a réalisé lui-même la vidéo de « danger surf » qu’il nous a gentiment diffusé sur son Mac portable après l’émission. http://www.vegomatic.com/surfinrobots/surfinrobots.html

NOLDERISE / sept 03 House rock pop en live

                                                        

Excellents instrumentistes, les Nolderise ont décidé de pratiquer en formule live une « house » teintée de jazz-funk. Notre entretien porta essentiellement sur leur premier album (depuis 98, création du groupe), Audioplayers, montrant une tendance pop (évolution –déjà ! -pour un premier album) avec l’intervention de plusieurs chanteuses.

Si vous avez l’occasion de les voir sur scène, ne les ratez pas, ce groupe est une véritable machine à faire bouger le plus froids des publics. http://www.nolderise.com/

SYD MATTERS / aout 03  Songwriter

Nous étions au mois d’août dans un Paris caniculaire et Syd commençait déjà à faire sérieusement parler de lui, il est venu un quart d’heure –encore !- pour nous parler de son joli disque A Whisper And A Sigh. Jonathan est modeste (réaliste ?) quand on compare sa musique à celle de Wyatt ou de Badly Drawned Boy. Et pourtant, c’est assurément un des plus beaux disques de 2003 (et il n’y a vraiment pas que moi qui le dit !).

http://www.sydmatters.com/

THIERRY STREMLER / juin 03  Chanteur décalant

Grand monsieur que ce Thierry STREMLER. J’ai presque honte -rétrospectivement- de n’avoir pu lui accorder qu’une quinzaine de minutes !! On a quand même pu aborder quelques sujets, dont sa collaboration avec Jean-Benoit DUNKEL de Air, il a eu la franchise de me dire qu’elle lui avait été « proposée » par la maison de disque. Parce qu'il aurait pu faire le fier, mais pas du tout ! Il préfère vénérer des gens comme Alain CHAMFORT (pas forcément tendance) ou s'inquiéter de ce que son disque ne soit pas aussi bien exposé que celui de son camarade « tête de gondole » Benjamin BIOLAY !

 

ILENE BARNES / juin 03  The Voice

Je connaissais Ilene BARNES pour sa première production sortie chez Sony Music qui m avait « tilté » dans la borne d'écoute d’un Géant-Casino dans le sud de la France (découverte alors bienvenue dans ce no man's land musical !) . Deux ans plus tard me voila face à ce bout de femme qui, entre-temps a changé de maison de disque (passée chez Night and Day) et de coupe de cheveux. Fort heureusement, elle a gardé sa stupéfiante voix de contre alto qui m’avait immédiatement séduit (alors dans le Géant-Casino - vous avez suivi ?).

Au bout de dix secondes, elle était déjà morte de rire face à moi !

Cette rencontre fut un vrai bonheur : cette femme « rayonne » de vie comme seuls les grands artistes en sont capables.

LOU / juin 03  Electro chanson

Belle rencontre que celle de Lou, jeune artiste auto-produite qui a tout de même réussi a s’octroyer les services de Dimitri TIKOVOI (aka « trash palace » - projet électro, et arrangeur cordes de Placebo) ainsi que l'intervention vocale de Michael J. SHEEHY, londonien à la voix frêle et sensible, le temps d’un sublime duo : « L'Amirauté »

Lou le dit clairement en début d’interview : « Je ne suis pas un produit. » Son disque difficilement classable (pas assez « chanson » pour être de la chanson, et pas assez rock non plus) est pourtant magnifique. Elle est venue discrètement au studio puis est repartie de la même façon, et l’air de rien, nous a laissé un souvenir indélébile. Comme ses chansons.

http://www.loumusic.net/

STUPEFLIP / juin 03   Hip hop chanson

Ah souvenirs ! C’était mes tout premiers invités, et autant vous le dire, je n’étais pas rassuré parce que ceux-là sont connus pour transformer les endroits où ils passent en véritables foires. Aujourd'hui, je peux modestement avouer que j’ai bien géré la situation. King Ju en a profité pour rappeler à nos auditeurs que Stupeflip, c’est « pas un coup de maison de disques »,  qu’il préparait ça tout seul dans sa chambre depuis longtemps, et que le concert c’était « pas trop leur truc ». Et en effet, opter pour une prestation « rock » sur scène était, selon moi, un mauvais choix.. Mais bon... Aux mauvaises langues qui pensent que Stupeflip n’arrivera pas a transformer cet essai, je pense qu’ils sont très loin d’avoir usé toutes leurs cartouches. On en reparlera.

Retour au sommaire